Rapport annuel Association

L’adaptation de l’accompagnement face à la crise

SENSIBILISER ET MOBILISER à L'isolement de nos aînéS

L’adaptation de l’accompagnement face à la crise

LE LIEN SOCIAL, UN LIEN VITAL

Malgré la crise, permettre à nos aînés de s’évader

En dépit des contraintes sanitaires, les Petits Frères des Pauvres sont parvenus à créer des moments de convivialité et de partage à plusieurs occasions en 2021. Noël, séjours d’été ou encore vacances « immobiles » grâce à la réalité virtuelle… autant de moments forts qui sont restés gravés dans les mémoires. 

Malgré la crise, permettre à nos aînés de s’évader

Si l’année 2021 a encore été marquée par le Covid-19, les Petits Frères des Pauvres ont fait de leur mieux pour offrir des parenthèses de bonheur et d’évasion aux personnes âgées accompagnées.  

Noël 2021 : une fête malgré tout

Dans un contexte de reprise épidémique, les Petits Frères des Pauvres ont redoublé d’efforts pour apporter aux personnes âgées isolées un peu de magie

Repas, goûters, séjours dans les maisons de vacances, visites à domicile avec petits colis… ces actions ont remonté le moral des personnes âgées. « Sans ce repas, j’aurais été seule dans ma chambre d’hôtel (…) Ça fait du bien de se retrouver tous ensemble autour d’un bon repas. » se réjouissait Thérèse, 55 ans, qui célébrait Noël avec l’équipe d’Accompagnement au Logement de Banlieues Ile-de-France avec 30 autres aînés en situation de précarité. 

À Toulouse, l’équipe Accompagnement en milieu hospitalier des Petits Frères des Pauvres avait organisé un goûter de Noël au sein d’un hôpital. Cet événement qui a lieu tous les ans et ce, malgré la pandémie, est très apprécié des résidents : « Beaucoup de ces patients sont isolés, et nous avons pour tradition de leur apporter un peu de chaleur à la période Noël », précisait Anne-Sophie, bénévole.  

Thérèse, heureuse de fêter Noël avec notre Association. © Pierre Toury / Petits Frères des Pauvres

Des vacances d’été attendues

Après plus d’un an de crise qui avait particulièrement impacté nos aînés, la perspective des vacances était d’autant plus attendue. Dès le 19 mai 2021, l’Association décidait de rouvrir ses maisons de vacances et tout avait été mis en œuvre pour assurer la sécurité des personnes âgées, des bénévoles et des salariés. 

Pour tous, ces vacances étaient une parenthèse enchantée. Au programme : du soleil, des visites, de bons petits plats, des jeux, des rires…  De quoi voir la vie du bon côté et rompre son isolement ! 

« C’était de superbes vacances, elles sont gravées dans ma mémoire.  Il y avait le soleil et la mer, on s’est baigné et beaucoup amusé. C’était un moment formidable que j’ai passé grâce aux bénévoles des Petits Frères des Pauvres. », remerciait François qui était en vacances à la Seyne-sur-Mer cet été. 

Quant à Marie, 90 ans, qui avait pu profiter d’un week-end dans la maison Maris Stella à Wissant (62), ces vacances resteront longtemps dans sa mémoire… : « Ce sont les premières vraies vacances de ma vie. Je n’ai jamais été aussi heureuse ». 

En réalité virtuelle, des vacances immobiles

Pour les personnes âgées qui ne peuvent pas partir en vacances ou ne le souhaitent pas, ou tout simplement pour offrir un moment d’évasion, plusieurs équipes des Petits Frères des Pauvres se sont lancées dans la réalité virtuelle. Grâce à ces séances, les aînés peuvent découvrir des contrées inconnues, visiter des musées…  

Par exemple en 2021, l’équipe de Tours (37) expérimentait les casques de réalité virtuelle avec 15 des personnes qu’elle accompagne. « Elles ont tout de suite adhéré aux ateliers, et surtout cela a fait resurgir des souvenirs, des émotions. Elles apprécient le bruit des vagues, le crissement de la neige, le mugissement des vaches… », rapportait Mondane, bénévole au sein de l’équipe. 

 

LE LIEN SOCIAL, UN LIEN VITAL

L’ADAPTATION DE L’ACCOMPAGNEMENT FACE À LA CRISE​

Le lien social, un lien vital

Face aux conséquences de la crise sanitaire, les salariés et bénévoles Petits Frères des Pauvres se sont pleinement mobilisés pour repenser la relation d’accompagnement de nos aînés et adapter ses actions pour maintenir le lien social.

Poursuite de l’accompagnement coûte que coûte

EN SAVOIR PLUS

Solitud’ écoute

EN SAVOIR PLUS

Les vacances et Noël malgré tout

EN SAVOIR PLUS

L’accompagnement téléphonique

EN SAVOIR PLUS

Le numérique au service de l’action

EN SAVOIR PLUS

FOCUS

Rencontre avec des écoutants « Solitud’écoute ».
EN SAVOIR PLUS